• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

12345678910111213141516171819202122232425262728293031
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 2

Polaire

Anticyclone Ouest France et basse pression Est Belgique => Scandinavie
du 3 au 7
Maritime  Anticyclone Ouest France et basse pression Scandinavie

du 8 au 10

Maritime polaire

Dépression GB => Scandinavie
du 11 au 12 Maritime polaire puis maritime Dépression France => Belgique => Scandinavie
le 13 Maritime Basses pressions Mer du Nord => Sud Scandinavie
du 14 au 15

Maritime polaire

Basses pressions Mer Baltique
du 16 au 17 Maritime polaire Crête anticyclone des Açores
du 18 au 20 Maritime Anticyclone Ouest Belgique
du 21 au 25 Maritime Anticyclone Ouest Belgique -> Sud Europe
du 26 au 28 Maritime polaire Basses pressions GB => Scandinavie
du 29 au 31 Maritime (tropical le 31) Dépression Ouest GB

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

4.4

130.1 (26)

10.5

Normales 1981-2010*

3.9

81.0 (19.3)

45.1

Ecart

0.5

49.1 (6.7)

-34.6

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour décembre 2017.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de décembre 2017 a été caractérisé par des températures dans les normes et par des précipitations très anormalement excédentaires (en quantité et fréquence), et par une insolation très exceptionnellement déficitaire. (Station de référence : Uccle).

On retiendra de ce mois de décembre 2017 un mois exceptionnellement sombre et fort pluvieux, voire neigeux (surtout dans la première quinzaine). On retiendra d'ailleurs l'enneigement assez remarquable du 11 décembre 2017 où toute la partie nord du pays, et particulièrement la zone côtière, moins habituée à la neige que les hauteurs, a été recouverte par une couche de neige dépassant parfois les 15 cm.

 
La digue et la plage belge couverte sous la neige, ce n'est pas des plus courants...
C'est pourtant ce qui est arrivé le 10 décembre 2017.

Photo : Webcam de la digue du Coq.

Le 1er décembre 2017, dans la continuité des derniers jours de novembre, la neige est présente sur une bonne portion du territoire belge.

Le matin, nous observons une couche complète, par exemple, à Mont-Rigi, Saint-Hubert, Beausaint, Spa (aérodrome), Witry et Wirtzfeld, mais aussi à Uccle (6 cm à 8h), Braine-l’Alleud, Arlon, Messancy et en Flandre Orientale, où des couches non négligeables sont mesurées comme à Erpe-Mere (à l’ouest d’Alost) : 12 cm ( à 7h).
Au même moment à Slins (quelques 10 km au nord de Liège) et à Cerfontaine, le sol est désespérément vert, tandis qu’à Spontin (Condroz), on n’observe que des traces de neige.

La cause en est des masses d'air polaire tantôt maritimes, tantôt continentales. Sur les Hauts Plateaux, les maxima restent négatifs (–0,9°C à Mont-Rigi et –0,8°C à Saint-Hubert). En plaine, les maxima se situent autour de 2-3°C à l’est et au centre, et autour de 4-5°C sur l’extrême ouest, voire jusqu'à 6°C au littoral.

La nuit suivante, le gel nocturne est quasi généralisé, avec des valeurs parfois assez basses même en plaine, comme par exemple à Deurne avec –4,4°C. En Haute Belgique, le thermomètre descend jusqu’à –6,4°C à Gouvy. En journée du 2 décembre, le temps reste gris sous un stratus coriace, avec tendance au brouillard, en Basse et Moyenne Belgique. Là, les maxima restent proches de 0°C, voire légèrement inférieurs. C’est ainsi qu’Uccle enregistre son premier jour d’hiver, avec un maximum (sur 24h) de –0,5°C.
Si à l'ouest du pays, c'est la grisaille, voire même du brouillard épais comme à la Côte, sur les hauteurs,et en particulier sur nos Hautes-Fagnes, le temps est bien ensoleillé.

En ce qui concerne la neige, elle a fondu en Basse Belgique. A Uccle, elle persiste encore, mais la couche n'est plus uniforme. Elle persiste par contre très bien en Ardenne, en Gaume et dans les Hautes-Fagnes (10 cm à Mont-Rigi).


Alors que l'ouest du pays est sous la grisaille, le soleil est bien au rendez-vous dans
nos Hautes-Fagnes, comme ici à Botrange, le 2 décembre 2017
.
Il s'agissait de profiter de ces journées, parce que le soleil sera souvent
aux abonnés absents durant ce mois de décembre 2017.

Photo : Alexis Papapanayotou

Changement de synoptique le 3 décembre 2017, journée durant laquelle un front chaud, accompagné de quelques pluies ou de bruine (voire encore temporairement de neige à l'est), aborde le pays et est suivi d’air maritime moins froid : la hausse des températures se fait surtout sentir au littoral, avec des maxima de 8°C. Ailleurs, la couche d’air froid des basses couches a du mal à s’évacuer, avec des maxima (relevés à 19h) ne dépassant guère 1 à 2°C en plaine. Plus tard pendant la nuit, ces températures gagneront encore quelques degrés. En Haute Belgique et en Gaume par contre, le dégel ne sera souvent pas encore arrivé, même pas le lendemain à 8h.

À Mont-Rigi, la couche de neige atteint encore 8 cm. En cette station, la température minimale (atteinte la veille en fin de soirée) a été fort basse, avec –9,5°C. Saint-Hubert, avec –8,0°C, a été fort froid aussi. Sinon, le gel a été le plus souvent très modeste.

Jusqu'au 6 décembre inclus, les journées seront monotones : malgré une influence anticyclonique, les journées sont grises, calmes et humides, sous des températures maximales de 6°C dans le centre du pays. Aussi, jusqu'au 7 décembre inclus, on n'aura pas enregistré une seule minute de soleil à Uccle. La neige perdurera jusqu'en journée du 6 décembre à Mont-Rigi, soit 8 jours d'enneigement complet en cette station, depuis le 29 novembre.

Changement le 7 décembre 2017 : le retrait des hautes pressions et l’influence grandissante d’une profonde dépression située, en milieu de journée, sur l’extrême nord de la Mer du Nord, chassent la monotonie du temps sur nos régions.

Commençons par le vent, qui souffle assez fort même à l’intérieur des terres. À Uccle, on observe des rafales de 65 km/h, tout comme à Gosselies, Ernage et Bierset. À Humain, on note même 72 km/h. Au littoral, Zeebruges enregistre 76 km/h.

Le temps reste gris mais le vent et la pluie rompent la monotonie : ces précipitations se propagent d’ouest en est. Au littoral, il pleut presque toute la journée. Au centre, les précipitations arrivent en fin de matinée ou vers midi tandis qu’à l’est, elles arrivent durant l’après-midi. En Ardenne, du côté de Saint-Hubert, la pluie est très temporairement précédée de neige. Au sol cependant, la neige (là où il y en a encore) continue à fondre. À Mont-Rigi, la couverture neigeuse est très incomplète. Les températures maximales relevées varient de 8°C au littoral, entre 6 et 8°C en plaine (plus doux à l’ouest, plus frais à l’est) et autour de 3°C sur les hauteurs.

Le 8 décembre 2017, c'est le retour de l'air polaire, maritime, avec comme première conséquence une baisse des températures. La neige, qui avait fondu partout (plus que de rares traces à Mont-Rigi), est renouvelée sur les hauteurs en cours de journée et, cette fois-ci, c’est surtout Wideûmont qui en reçoit beaucoup. Entre 8h40 et 10h00, il s’y forme une couche complète de 4 cm. Dans les Hautes-Fagnes par contre, la neige arrive plus tard, en milieu de journée, et la couche reste mince. Bastogne connaît aussi un mince enneigement, très temporaire, en matinée.  Ailleurs, il ne fait pas encore assez froid pour la neige.

Le temps est variable, avec éclaircies (les premiers rayuons de soleil à Uccle de ce mois de décembre !) dans lesquelles se développent parfois des cumulonimbus, générateurs d'averses. Les enclumes de ces cumulonimbus étaient parfois visibles de fort loin.

Les températures maximales sont fraîches, avec le plus souvent 4 à 5°C en plaine et souvent autour de 0°C sur les hauteurs (d’où l’enneigement de ces régions). À Mont-Rigi, on observe même une gelée permanente avec un maximum (sur 24h) de –1,1°C.

Ces températures vont encore perdre quelques degrés le lendemain, 9 décembre 2017 avec des gelées matinales généralisées, sauf au littoral et au nord du pays.On enregistre ainsi 0 à –1°C en plaine, –1 à –2°C sur les plateaux du centre du pays et –3 à –4°C sur les plateaux ardennais et fagnards.

Le 10 décembre 2017, une perturbation frontale, occluse sur notre pays, est responsable de chutes de neige en matinée sur tout le pays. En effet, l’air dans les basses couches est encore assez froid. Au départ, nous avons des températures de 2°C environ en surface et de –7°C au niveau 850 hPa (1350 mètres). Avec l’arrivée des précipitations (et de leur évaporation partielle pendant la chute), les températures repassent légèrement en dessous de 0°C même en plaine et la pluie se (re)transforme rapidement en neige. L’enneigement concerne cette fois-ci toutes les régions, y compris le littoral. Le parcours très méridional de la dépression fait temporairement basculer le vent au sud-est, ce qui fait que l’air doux de la mer est repoussé vers le large. Même au port de Zeebruges, la température frôle le 0°C et la neige accroche au sol. On mesurera 2 cm à Middelkerke ou Zaventem et 3 cm à Gand.

Quelques heures plus tard, l’air doux atteint les basses couches et, en plaine, le gel disparaît aussi rapidement qu’il n’est apparu. À Uccle sous les chutes de neige, on observait encore 0,2°C à 11 heures. Puis la température monte rapidement à 8,1°C à 16 heures (avec du vent fort), puis elle rechute à 0,3°C à 1 heure la nuit suivante. Des évolutions similaires sont observées dans bon nombre d’autres stations.

Ceci est en rapport avec une rotation du vent, de sud-est à sud-ouest, tandis que des vents d’est à nord-est se préparent déjà pour la nuit suivante. La cause : une nouvelle dépression qui prend un parcours plus méridional encore que la précédente.

Parlons-en à présent, de ce vent, qui n’est pas passé inaperçu. De très fortes rafales ont été enregistrées, notamment sur l’ouest du pays. À Middelkerke, la barre des 100 km/h est dépassée, avec 101 km/h en milieu d’après-midi. À Coxyde, on n’en est pas loin, avec 97 km/h, tout comme à Roulers. Juste à l’ouest de nos frontières, toujours aux mêmes heures, le vent monte jusqu’à 104 km/h à Lille. Sur le littoral français, au Cap Gris-Nez, le vent atteint 151 km/h (!) vers 15 heures.

Loin à l’intérieur des terres belges, on note encore 83 km/h à Uccle, 86 km/h à Beauvechain et 94 km/h à Zaventem. Dans cette région centrale du pays, le maximum du vent est généralement atteint en fin d’après-midi ou en début de soirée.


Les journées des 10 (ici près de Gand) et surtout du 11 décembre resteront
dans les annales pour les régions à l'ouest de la Belgique
.
Photo : Koen Vandenbussche.

Si le 10 décembre était l'apéritif, la journée du 11 décembre 2017 sera le plat consistant et cette journée restera dans les annales. Nous en avons d'ailleurs fait une newsflash ici.

En effet, ce 11 décembre 2017, une crête anticyclonique sur l'Atlantique et une dépression (baptisée "Ana" par les météorologistes allemands) qui est remontée sur nos régions ont été à l'origine d'une synoptique assez particulière. En effet, la dépression s'est placée pas loin de la Belgique et ce de façon assez statique dès la matinée, de telle sorte que notre pays aura été littéralement coupé en deux : la Flandre aura été soumise à des descentes d'air polaire maritime (assez direct) sur les flancs nord et ouest du noyau dépressionnaire, tandis que la Wallonie est restée dans des masses d'air maritimes douces sur les flancs est et sud.

En fin d’après-midi et début de soirée, le froid se retire quelque peu, avec de la neige qui se transforme en pluie, et une fonte partielle de l’enneigement en bien des endroits. Plus tard en soirée, la pluie se retransforme en neige et commence à progresser vers le sud. Exception : le littoral. Là, le basculement du vent du nord-est vers le nord permet à l’air de la mer d’atteindre le littoral et de pénétrer quelque peu à l’intérieur des terres, avec une hausse des températures jusqu’à 4 voire 5°C en fin de soirée. On notera aussi les rafales, qui à Zeebruges montent jusqu’à 90 km/h.

Sinon, là où le froid (de 0°C environ) persiste le soir et la nuit, les deux épisodes neigeux, séparés par le bref intermède pluvieux, donnent de belles accumulations. À Passendaele (lendemain à 8h), on mesure 13 cm de neige, et 9 cm à Essen, 8 cm à Kleine Brogel, 5 cm à Uccle, 4 cm à Koersel et à Kruishoutem et encore 2 cm à Zaventem. Les 2 cm (tombés la nuit) à Bièvre, en Ardenne, font piètre figure en comparaison. Notons encore que des couches de 15 voire 18 cm ont été signalées au cours de journée du 11 décembre, avec un axe de neige maximale s’étirant de Saint-Nicolas à Roulers.

Dans une petite moitié sud-est du pays, un vent du sud apporte une véritable douceur en journée avec 8 à 9°C dans les plaines et vallées, et encore 4°C sur les Hautes-Fagnes. Dourbes observe 8,3°C ; Gosselies 8,4°C ; Buzenol et Aubange : 9,0°C ; Angleur : 9,8°C (pour 7,9°C à Bierset). Même Saint-Hubert monte à 6,3°C. Il n’est donc pas étonnant que la neige disparaisse complètement du plateau ardennais (dernières traces fondant à Wideûmont en début d’après-midi).

Ces contrastes de températures amènent aussi de fortes précipitations, qu’elles soient de pluie ou de neige. On remarquera notamment les 29 mm de Beitem, 28 mm d’Izegem, 25 mm de Rumillies et de Zaventem, les 23 mm de Tollembeek, de Retie et d’Uccle, les 22 mm de Deurne et de Middelkerke, et enfin les 20 mm de Blankenberge (mesures sur 24h).

Le noyau dépressionnaire qui a stagné sur notre pays le 11 décembre, s'est rapidement éloigné le 12 décembre pour se retrouver sur le sud de la Scandinavie le matin du 12 décembre 2017 et sur la Baltique quelques heures plus tard, avec comme conséquence de couper l'arrivée d'air polaire sur nos régions.

Il en a résulté une certaine égalisation des températures maximales autour de 2 à 3°C, sauf au littoral (5 à 6°C) et sur les plus hauts plateaux (0 à –1°C). Des enneigements ce sont produits également dans des régions plus méridionales que celles de la veille, mais là, en l’absence de neige préexistante, la couche s’est moins stabilisée et a généralement fondu avec ces températures légèrement positives. Seules les Hautes-Fagnes ont su conserver un enneigement valable dans la zone non touchée par les neiges du nord.

À Mont-Rigi, il s’agit déjà du dix-septième jour consécutif de neige au sol, avec certes une épaisseur et une qualité très variable. Le 8 par exemple, la neige y avait presque entièrement disparu, mais avant la fonte des derniers restes, de nouvelles chutes de neige à la mi-journée avaient régénéré la couche. Le 11, les remontées d’air doux ont sérieusement nui à la qualité et à l’épaisseur de la neige (couche incomplète l’après-midi), mais une fois encore, la couche a pu se reformer à temps pour ne pas créer d’interruption dans la période d’enneigement.

Le 13 décembre 2017, des centres dépressionnaires, circulant à présent bien au nord de nos régions, ont rétabli la logique de notre pays : la neige fond en Basse et Moyenne Belgique, et s’accumule en Haute Belgique. Mais même une situation « logique » n’est jamais vraiment simple chez nous.

À 8 heures du matin, la température est partout positive en Basse et Moyenne Belgique (3 à 5°C) et souvent il pleut. La neige fond donc. Mais on mesure encore 8 cm à Passendaele, 3 cm à Uccle et à Kleine Brogel, 2 cm à Koersel et 1 cm à Kruishoutem. Cette neige est cependant en piètre état et ne couvre généralement plus la totalité du sol. Cette neige disparaîtra en journée, durant l’après-midi là où elle est la plus coriace.

En Ardenne, c’est tout le contraire qui se passe. Là, les températures sont proches de 0°C et, à Wideûmont par exemple, on n’observe certes plus que des traces de neige le matin, mais à midi, la couche y dépasse déjà les 10 cm ! Durant l’après-midi, elle atteindra son maximum avec quelques 15 cm ! On nous signale de gros soucis de circulation en Ardenne, voire une circulation complètement à l’arrêt sur la N89 entre Libramont et Saint-Hubert. Plus surprenant : la neige touche aussi l’extrême sud du pays. La Gaume devient toute blanche vers 11 heures du matin, tandis que du côté d’Arlon, il nous a été fait part de 10 à 15 cm ! De la neige est également présente à Bastogne, à la Baraque de Fraiture, à Botrange (en abondance), à Wirtzfeld et à Witry (à l’est de Neufchâteau). Beausaint n’arrive tout juste pas à se blanchir, avec seulement des traces.

Notre pays se trouve sous l’influence de plusieurs occlusions qui se succèdent. La dernière de celles-ci a un caractère de front chaud : cette situation s’accompagne de fortes précipitations et d’une légère hausse des températures, suffisante toutefois pour amener le dégel jusqu’aux plus hauts plateaux. À Elsenborn, sous des rafales de plus en plus fortes (jusqu’à 68 km/h), la neige se transforme en pluie dès 20 heures. À Saint-Hubert, cela se passe vers 17 heures avec une température qui monte temporairement, en soirée, à 3-4°C. Dans les Hautes-Fagnes, on monte temporairement à 2°C.

La neige fraîchement tombée en prend un sérieux coup. Le lendemain matin, Wideûmont n’observe plus qu’une mince couche en mauvais état. Les Hautes-Fagnes font un peu mieux, mais n’enregistrent pas plus de 6-7 cm au meilleur des cas. Cette neige est cependant déjà prête à se renouveler avec l’arrivée d’un air plus froid accompagné de cumulonimbus générateurs d'averses et d’activité orageuse principalement sur le centre-nord du pays. Les précipitations qui en résulteront sont importantes, avec sur 24 heures : Poederlee : 37 mm, Rossignol : 33 mm, Neufchâteau : 29 mm, Étalle : 28 mm etc.

Le vent fait bien parler de lui aussi, notamment sur l’ouest du pays en deuxième partie de nuit. À Zeebruges,  on enregistrera des rafales jusqu'à 94 km/h.

Le lendemain, le 14 décembre, la neige, fraîchement tombée la veille, mais partiellement fondue la nuit en raison de la hausse des températures accompagnée de pluie, se renouvelle rapidement en Haute Belgique. Notamment les Hautes-Fagnes et Botrange redeviennent un véritable paradis hivernal.

Notre pays, en effet, est soumis à de l’air polaire maritime très indirect, circulant à l’arrière du front mais ne permettant pas un retour de l’hiver en Basse et Moyenne Belgique, ni même dans les parties plus « basses » de la Haute Belgique. Les températures maximales se situent autour des 7-8°C au littoral, le plus souvent près de 5°C en plaine et autour de 1°C sur les hauts plateaux ardennais. Seules les Hautes-Fagnes restent proches de 0°C, d’où la bonne qualité de la neige dans cette région.

Les précipitations sont parfois fort abondantes, notamment au Hainaut. On note 23 mm à Rumes, 21 mm à Neufvilles et à Gosselies, et 20 mm à Rumillies. À Gosselies, le refroidissement est tel sous l’abondance des averses que des flocons de neige se mêlent à la pluie. Mais entre les averses, les températures sont trop élevées pour permettre le moindre enneigement dans cette région.


Enneigement spectaculaire et très photogénique des Hautes-Fagnes : sous des températures
proches de 0°C la neige est collante et se colle aux arbres, comme ici
près du Signal de Botrange, le 15 décembre 2017.

Photo : Alexis Papapanayotou.

Le 15 décembre 2017 au matin, à Mont-Rigi, la couche de neige atteint désormais 14 cm. Les températures maximales sont un rien plus basses que la veille, avec 6°C au littoral, 4 à 5°C en plaine et autour de 0°C sur les hauteurs.

Le 16 décembre 2017, la circulation de nord-ouest à l’arrière d’une dernière occlusion qui traverse notre pays nous vaut un temps de traîne franchement instable, mais seul le littoral profite de beaux ciels. Là, les nuages convectifs, souvent inoffensifs d’ailleurs, se détachent bien dans le ciel bleu. Les températures enregistrées sont comparables à la veille pour les maxima.

Le 17 décembre 2017, nous restons très provisoirement encore sous l’emprise d’un flux de nord-ouest, qui bascule par la suite au sud-ouest à l’approche d’un front chaud. Mais, en attendant, la couche de neige a encore quelque peu augmenté par place, comme à Mont-Rigi avec 15 cm.

Le temps est d’abord beau après une nuit froide, avec de petites gelées un peu partout dans le pays. Puis les nuages reviennent. En Gaume par contre, le temps devient très gris et très brumeux l’après-midi.
Il est à noter que ce beau temps temporaire, à Uccle, nous vaut l’une des journées les plus « ensoleillées » du mois, avec 1h32 (!) de soleil. Auparavant, le 8 décembre avait fait encore un tout petit peu mieux avec 1h33 de soleil.

Alors que, ce 18 décembre 2017, le redoux s’installe rapidement sur toute la Basse et Moyenne Belgique, la Haute Belgique connaît d’abord le retour de conditions très hivernales : le matin, la couche de neige atteint 19 cm à Mont-Rigi, 8 cm à Gouvy, 4 cm à Bièvre et même 2 cm à Aubange, en Gaume. En outre, Wideûmont observe près de 7 cm de neige, et plus de 20 cm à Wirtzfeld, où les chutes de neige nocturnes ont été particulièrement fortes, tout comme à Elsenborn.

En journée, le dégel se propage même jusqu’aux plus hauts plateaux et la neige diminue partout. En Gaume, cette neige disparaîtra même complètement en journée.

À Uccle, les quelques éclaircies de la journée donnent 1h08 de soleil, et c’est la dernière fois avant longtemps qu’on y voit encore le soleil. Avec un compteur qui n’est encore qu’à 4h54 de soleil pour l’ensemble du mois ! Et ce total n'évoluera plus d'ici Noël !

Le temps du 19 décembre 2017 sur nos régions est désormais sous l’emprise d’un nouvel anticyclone, mais qui est terriblement mal placé pour nous. Avec un centre au nord-ouest de la France, cet anticyclone dirige vers nous de l’air maritime doux et très humide dans des basses couches particulièrement stables, le tout sous un faible flux d’ouest-nord-ouest. Conséquence : le temps est couvert et brumeux partout (exception faite de la zone côtière) !

La douceur est très relative encore, avec 4 à 6°C en plaine et 2°C sur les hauteurs. Au littoral et à l’extrême ouest, on monte jusqu’à 7, voire 8°C. À Mont-Rigi et à Wirtzfeld, la neige ne fond qu’assez lentement, avec une couche restant supérieure à 10 cm.

A partir du 20 décembre 2017 et ce jusqu'au 24 décembre, les journées seront à nouveau monotones, grises et calmes, sous influence anticyclonique, mais cette fois, par rapport au début du mois, les températures sont plus douces, aux environs de 9°C pour le centre du pays. On note aussi quelques petites pluies ou bruines. En Hautes-Fagnes, la neige continue à fondre. Il n'en restera plus rien pour Noël : les dernières traces auront disparu en effet dans la journée du 23 décembre.


"Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner" chantait Jacques Brel.
Que de brumes encore à venir, comme ici à Bredene, le 20 décembre 2017.
L'ensoleillement aura été particulièrement limité ce mois de décembre 2017.
Photo : Alexis Papapanayotou


À part que le flux bascule vers le sud-ouest, il n’y a que peu d’évolution dans la météo de ce 25 décembre 2017 : toujours couvert avec parfois de la bruine ou de la pluie. Seul le littoral parviendra à déchirer sa couverture nuageuse l'après-midi avec un ciel bleu garni de quelques cirrus. Une légère continentalisation (vents tendant vers le sud dans les basses couche) est responsable de températures un peu plus basses, avec des valeurs se situant, l’après-midi, autour de 6 à 7°C en plaine et de 0 à 1°C sur les hauteurs. Les maxima, un peu plus élevés, ont été atteints le matin. En fin d’après-midi, le gel revient en Haute Belgique.

Le 26 décembre 2017, il reneige dans les Hautes-Fagnes vers 9h30, avec de la neige qui tient. Donc juste avant et juste après Noël, il y a eu de la neige à Mont-Rigi, mais pas à Noël ! Cette neige du 26 décembre ne tient toutefois pas longtemps : dès la fin de la matinée, on n’en voit plus rien.

Le temps, d’abord couvert et pluvieux, devient peu nuageux avant le retour de la pluie durant la nuit. À Uccle,le soleil réussit même à briller 37 minutes : nous n'avions plus eu la moindre minute de soleil en cette station depuis le 18 décembre !

Si on observera encore un peu de neige temporaire le 27 décembre sur nos Hauteurs, c'est dans la nuit suivante qu'elle refera son retour : on relève quelques 13-14 cm de neige au matin dans nos Hautes-Fagnes. Mais on note aussi de la neige beaucoup plus bas, en régions verviétoise notamment. À Stembert (270 m) par exemple, il est tombé quelques bons centimètres durant la nuit.

Le temps est beau en journée du 28 décembre 2017, avec 3h40 de soleil à Uccle. C’est cette journée qui empêchera le record du mois de décembre le plus sombre, record qui continuera à être détenu par décembre 1934.

Les températures maximales de ce 28 décembre vont de 4 à 6°C en plaine à –1 voire –2°C sur les hauteurs.


Dernier baroud d'honneur de la neige dans nos Hautes-Fagnes ce 28 décembre 2017.
Vue de la piste de ski alpin d'Ovifat.

Photo : Alexis Papapanayotou.

Le 29 décembre 2017, une arrivée massive d’air doux génère d’abord un chaos hivernal en Haute Belgique. En effet, le grand secteur chaud qui nous attend est précédé d’une succession complexe de fronts, accompagné d’un air encore froid dans les basses couches et même, dans un premier temps, dans les hautes couches aussi.

La nuit, les gelées ont été quasi généralisées, mais peu intenses.

Au littoral, le ciel est très nuageux dès le matin avant l’arrivée de la pluie. L’après-midi et le soir, le temps devient instable avec des averses et (quelques) éclaircies. Le vent est bien présent.

Dans le centre du pays, le jour commence sous une lumière douce, avec du soleil, et quelques nuages, mais bien vite, le ciel se couvre aussi avec l'arrivée de la pluie, à laquelle se mêlent quelques flocons de neige. Au sud, on note des précipitations dès le matin, À partir de 200-300 mètres d’altitude, ces précipitations tombent sous forme de neige, avec un enneigement au moins temporaire du sol.

À Wideûmont, la neige commence à accrocher au sol vers midi, avec une couche quelques 10 cm qui se forme en 4 heures de temps. Une couche à peu près équivalente est aussi mesurée à Wirtzfeld (mais là, un enneigement préexistait le matin). En Province du Luxembourg, sur de nombreux axes routiers, la présence de neige rendra la situation très chaotique.

En fin d’après-midi, le dégel arrive même à plus haute altitude.

De fortes précipitations ont été enregistrées. Voici quelques chiffres (sur 24h) : Bièvre : 31 mm, Rossignol : 21 mm, Étalle et Chiny : 19 mm, Herve et Rumillies : 18 mm.

Les températures maximales, atteintes le soir, se situent entre 7 et 8°C au littoral, entre 3 et 6°C en plaine (3°C à l’est, 6°C à l’ouest) et restent proches de 0°C sur les plus hauts plateaux. La nuit, ces températures augmenteront encore un peu.

Le 30 décembre 2017, l'air doux est bien là : à 8h on enregistre déjà 8,9°C à Passendaele, 9,0°C à Semmerzake, 9,1°C à Beitem et même 10,5°C à Coxyde. Sur le nord et l’est des plaines, il fait encore frais avec 5,0°C à Essen et 5,1°C à Kleine Brogel. Dans les Hautes-Fagnes, on est encore proche du gel avec 0,6°C à Mont-Rigi, tandis que le plateau ardennais est déjà en plein dégel, avec 2,2°C à Saint-Hubert.

En journée, il fait très doux partout, avec 11 à 12°C au littoral, autour de 13°C en plaine et 9 à 10°C sur les hauteurs. Revers de la médaille : le ciel à nouveau désespérément gris (peu ou pas d’éclaircies), et la pluie. Celle-ci tombe essentiellement en matinée et le soir.

Les conséquences sont immédiates sur la neige. Elle fond rapidement dans toutes les régions et le 31 décembre il n'en restera plus rien. Comme celui de Noël, le réveillon de la Saint Sylvestre restera vert.
A noter que la fonte rapide de la neige, couplée au retour de la pluie entraînera une débâcle des cours d'eau des Hautes-Fagnes.

Le 31 décembre 2017, la nuit est restée fort douce, avec des minima de 9 à 10°C en plaine et de 6 à 7°C sur les hauteurs. Mais c’est le matin, surtout, qu’on est surpris par la douceur. À 8 heures, on observe déjà 13,4°C à Retie, Sint-Katelijne-Waver et Genk, tandis que Deurne et Stabroek suivent de près avec 13,1°C. Uccle, avec ses 12,4°C, ne se défend pas mal non plus.

Les maxima, atteints vers le milieu de la journée, consécutifs à l'arrivée de masses d'air maritimes d'origine subtropicale, affichent quelques belles valeurs, avec 14,4°C à Retie et à Sint-Katelijne-Waver, 14,2°C à Genk, 14,1°C à Deurne et Kleine Brogel, 13,9°C à Stabroek et à Zaventem, et 13,8°C à Uccle et à Chièvres. À Mont-Rigi, le maximum atteint encore 8,8°C et Elsenborn frôle les 10°C avec 9,9°C.

Il ne fera que pleuvoir durant la journée, si l'on excepte une petite période très temporaire d'éclaircies en milieu de journée. L’après-midi, la température baisse un peu, avec un temps fort désagréable sous la pluie et le vent fort.

En journée, c’est à l’intérieur des terres que le vent est le plus fort, avec des rafales frisant les 80 km/h à Beauvechain. Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, c’est au littoral que le vent est le plus fort, avec 86 km/h à Middelkerke et jusqu’à 90 km/h à Zeebruges. A Bruxelles, les rafales resteront plus modestes (61 km/h à Uccle).

 
De la neige qui fond rapidement, en Hautes Fagnes, sous une température de 7°C, en hausse :
c'est la débâcle des cours d'eau, comme ici un affluent de la Warche, le 30 décembre 2017.

Photo : Alexis Papapanayotou

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201712temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201712prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Comme prévu dans notre précédente analyse, le mois de décembre a commencé sous un mode calme et frais, sous influence anticyclonique. En hiver, anticyclone ne rime jamais avec chaleur et parfois même pas non plus avec insolation : le temps de cette première partie de décembre fut souvent complètement couvert, sous des chapes de stratus bas. Comme annoncé aussi, de l'air polaire a bien fait irruption sur nos contrées en fin de première décade et en début de seconde avec de la neige, tenant en plaine.
Comme prévu aussi, l'arrivée d'un réchauffement sensible en fin de deuxième décade avec un temps de plus en plus perturbé, jusqu'aux environ du 26, avant un bref refroidissement avec le retour de la neige dans nos hauteurs, suivi d'un net radoucissement.
Nous avions aussi attiré l'attention sur l'insolation qui devait se révéler déficitaire : ce fut bien le cas, puisque il a été exceptionnellement bas pour un mois de décembre. La température, fut comme prévue dans les normes et très légèrement excédentaire. Seule "petite" erreur : nous pensions que décembre 2017 allait avoir une pluviométrie proche des normales : celle-ci fut finalement assez largement excédentaire. 

Les Tendances saisonnières pour décembre 2017
(publiées le 30 novembre pour nos abonnés Premium)



décembre 2017

Indice confiance : 70%
Assez frais et calme en première partie, mais avec quelques épisodes hivernaux. Ensuite, en seconde partie, plus doux et perturbé.
Température
(écart à la normale)
Conforme à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Conformes à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement inférieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normale Confirmation, donc, dans les grandes lignes, de notre précédente analyse pour ce mois de décembre 2017 : d'abord assez calme et frais, sous influence anticyclonique et relativement sec. Mais des décrochages du vortex polaire sont encore possibles, apportant des précipitations à caractère hivernal. Ce n'est qu'en cours (ou en fin ?) de seconde décade que le temps devrait devenir progressivement plus doux et de plus en plus perturbé : vent, douceur et pluie seront donc souvent au rendez-vous au début des vacances de Noël, avant un nouveau rafraîchissement probable en toute fin de mois.
Globalement un mois assez poche des normales finalement, sauf peut-être pour l'insolation, qui pourrait finalement se révéler assez déficitaire...

Newsflash

Prochains jours

Mercredi 11° 20°
Jeudi 11° 18°
Vendredi 18°
Samedi 16°
Dimanche 17°

Relevé à 22:10

  • Ostende : 14°
  • Gand : 16°
  • Anvers : 15°
  • Bruxelles : 15°
  • Charleroi : 14°
  • Namur : 14°
  • Liège : 16°

Météo à la une

  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !
  • Graphique d'ensoleillement

    Graphique d'ensoleillement

    Nos abonnés Premium peuvent maintenant consulter l'ensoleillement des dix derniers jours.

Observation temps réel

Kain (Mt. St. Aubert) à 22:19
Température : 15.8°C
Pression : 1018 hPa
Humidité : 79%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Sud-Est (très faible)